GARAGE RENAULT MOTRIO SPECIALISTE SCENIC ET ESPACE

Nettoyage gratuit de votre moteur à L’hydrogène : Comment en profiter ?

Lire la suite
Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Hydrogène au secours de votre moteur ! Pourquoi le décalaminage s'impose ?

Hydrogène au secours de votre moteur ! Pourquoi le décalaminage s'impose ?

Le 12 novembre 2019

Un démarrage parfois difficile ? Des performances motrices moindres ?

C'est la combustion au cœur de votre moteur qui est responsable d'un dépôt de suie dans les cylindre, les pistons, le filtre à particules, la vanne EGR et le turbo. Encrassées, les pièces empêchent le moteur de fonctionner correctement. Si la calamine, c'est-à-dire la suie, n'est pas éliminée régulièrement, les pannes se manifestent et l'addition peut être vite salée.

Comptez environ 350 euros pour la vanne EGR et jusqu'à 2000 euros pour un turbo.

Face à l'encrassement moteur le décalaminage apporte une solution exclusive unique et brevetée. Le parcours de cet hydrogène assure la régénération de toutes les pièces motrices. Régénéré, le moteur retrouve son couple, les défauts sont corrigés et les polluants éliminés de plus de moitié. Ce procédé est efficace et non agressif puisqu'il n'introduit aucun produit chimique et corrosif dans votre moteur. La calamine est tout simplement dissoute dans le moteur et s'évacue naturellement avec les gaz d'échappement où elle est collectée dans un filtre prévu à cet effet.

De 65 à 100 €, l'injection d'hydrogène, solution miracle ?

L’opération consiste à injecter dans l’admission d’air un mélange hydrogène-oxygène durant 30 minutes à 1h30, le moteur tournant au ralenti. Ce traitement (facturé de 65 à 100 €/h) a pour effet de décoller et "brûler" les dépôts noirâtres. Avec la promesse d’une triple action : régénérer les pièces encrassées, éliminer les fumées noires et améliorer puissance et consommation.

Deux vieilles autos testées et effectivement "rajeunies"

Nous avons passé au test deux vieilles autos pour vérifier l’efficacité de la recette.

Nous avons soumis deux véhicules bien fatigués – un Peugeot 806 HDI 110 de 250 000 km et une Ford Fiesta TDCi 68 – à un professionnel spécialisé dans le nettoyage à hydrogène (Flexfuel Company).

Le cas du 806 HDi : deux problèmes sur trois réglés.

Celui-ci présentait plusieurs symptômes au diagnostic moteur : mauvaise régulation du débit de carburant, pression de suralimentation incorrecte et des fuites sur les paliers de turbocompresseur. Sur trois alertes majeures signalées, les deux premières (débit de carburant, pression de suralimentation) ont été corrigées avec le décalaminage par hydrogène.
Ce qui va allonger la durée de vie du turbo (coût du remplacement: 1000 à 1500 €) et de la pompe à injection (1000 €). Pas négligeable pour un traitement à 65 € !

Le cas de la Fiesta TDCi : acceptée au contrôle technique

Réalisant surtout du parcours urbains, la Fiesta, malgré son faible kilométrage (65.600 km), s'est vu recalée au contrôle technique (CT)  pour une opacité des fumées supérieure à la norme acceptable : 5,98 m-1 pour 3 m-1 tolérés sur ce modèle.
L’opération "hydrogène" a permis d’éliminer une majorité de fumées (taux d'opacité redescendu à 1,25 m-1) et de franchir l’obstacle du CT. Là aussi, l'opération a été facturée 65 €. Rentable donc !

Seule contrainte, bien surveiller le filtre à particules (FAP)

Attention, avec un traitement à l'hydrogène, il faudra veiller à ne pas boucher le FAP

Gare à l'effet collatéral du nettoyage à hydrogène : la suie décollée de l'intérieur du moteur puis dégagée dans l'échappement va s’accumuler dans le filtre à particules et risque de le colmater. Il faut donc impérativement prévoir, avant et après traitement, un décrassage de ce dernier. Demandez à votre concessionnaire quels sont les critères de déclenchement d'un cycle de régénération du filtre à particules sur votre auto.

Garage mandataire automobile, HVF à Saint-Jean.